les nouvelles de Sophie

20 septembre 2006

Christophe Massé

mon parrain et moi   Voilà mon parrain, grâce à lui j'ai commencé à écrire.Il est artiste, bientôt il va faire une exposition sur des tonneaux que chaque artiste a décoré comme il veut.C'est à Bordeaux. Dans pas très longtemps je pense qu'il deviendra connu plus qu'il ne l'est déjà.

Je t'adore Totof et je t'embrasse très fort

Posté par sosogruyer à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2006

Je me présente

Bonjour à tous je m'appelle Sophie Gruyer et j'aime beaucoup écrire.J'ai dix ans je suis en cm2,je fais du tennis,du surf à Lacanau et un peu de tous les sports.Je vous invite à venir voir mes histoires et me donner quelques commentaires en fonction de mes textes et de ce que vous en pensez.

A bientôt j'espère!

Posté par sosogruyer à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2006

Monsieur Bidon et Madame Bonnet

Monsieur Bidon et Madame Bonnet

Il était une fois un homme qui s’appelait Vincent. Il avait à peu près la quarantaine et s’ennuyait, s’ennuyait depuis qu’il avait vingt ans. Il était célibataire et, il ne faisait rien ! Il connaissait plein de gens parce que quand il allait acheter le pain, il voyait du monde, mais c’était sa seule et unique occupation.

Tiens, par exemple, Madame Bonnet, elle lui tricote tout le temps des bonnets. Elle est très gentille, c’est une dame âgée, mais qui elle au moins, a une bonne occupation. Il y a aussi Monsieur Bidon  qui veut toujours faire sa danse des bidons avec Vincent.

Vincent leur disait qu’ils étaient très gentils mais qu’il n’aimait ni les bonnets, ni la danse des bidons !

1

Le tennis

Vincent a essayé beaucoup de fois de se trouver une occupation, mais à chaque fois, ça ratait ! Il essaya de faire du sport, plus précisément du tennis. Déjà il était mal parti pour acheter une raquette, il ne s’y connaissait pas alors comment voulez-vous qu’il sache choisir une raquette ?

Il réussit à en choisir une avec l’aide de Monsieur Bidon, qui lui non plus, n’y connaissait pas grand-chose ! Le lendemain Vincent est allé jouer mais il ne savait comment taper dans une balle, alors il a tout arrêté.

Il s’est dit que le sport ce n’était pas pour lui. Alors il fallait qu’il fasse autre chose, mais quoi ???

Il a demandé des conseils à Monsieur Bidon et Madame Bonnet. Mais bien sûr Monsieur Bidon lui disait qu’il fallait qu’il fasse la danse des bidons et Madame Bonnet lui disait qu’il fallait qu’il tricote des bonnets.

Alors, que pourrait-il bien faire ?

Le livre et l’ordinateur

Si le sport ne convenait pas à Vincent, il y avait la lecture, mais à l’école on ne lui avait pas appris ça. Par contre on lui avait appris à écrire et il s’en souvenait !  Alors,  il s’est dit : Je vais écrire un livre !

Mais comment allait-il faire ? Pour inventer une histoire, ça allait, il était fort mais pour fabriquer un livre, la couverture, les pages et tout ça ! Vincent a prévenu Monsieur Bidon et Madame Bonnet.

2

Ils étaient un peu tristes qu’il ne fasse ni la danse des bidons ni tricoter des bonnets. Mais d’un autre côté, ils étaient contents pour lui.

Vincent a réfléchi et, il a voulu fabriquer une machine pour faire la couverture, les pages et aussi pour écrire autrement qu’à la main. Cette machine, ça s’appelle un ordinateur !

Mais comment allait-il faire pour la fabriquer ?

Flaura Sitalahiéhiéoua

Vincent a recherché dans ses souvenirs d’enfance pour voir s’il ne connaîtrait pas quelqu’un qui pourrait l’aider à fabriquer un ordinateur. Il a retrouvé une certaine Flaura Sitalahiéhiéoua qui, d’après lui, est une fille très intelligente. Il l’a appelée et lui a demandé où elle habitait. La rue s’appelait la « rue des scientifiques ».

Vincent raconta à Monsieur Bidon et Madame Bonnet tout ce qu’il avait fait pour voir s’ils pensaient que c’était bine ou pas. Ils ont pris ça pour une bonne idée. Vincent leur a proposé de l’accompagner chez Flaura. Ils  ont réfléchi…. Ils étaient d’accord.

Le lendemain, il fallait préparer toutes les affaires parce qu’elle leur avait proposé de dormir chez elle.

En milieu d’après-midi, ils étaient prêts à partir.

Le commencement

Ils sont partis chez Flaura : Vincent, Monsieur Bidon et Madame Bonnet, avec la voiture de Vincent qui ne s’en sert pratiquement jamais. Ils ont mis à peur près une heure et quart. Ils sont arrivés devant une maison blanche et verte, un peu bizarre.

3

Ils ont vu Flaura sortir, un peu décoiffée, mais très contente de revoir Vincent. Elle leur a tout de suite dit d’entrer et de s’installer confortablement.

Vincent a immédiatement voulu commencer le travail. Flaura était d’accord. Ils ont décidé de  commencer par le clavier. Monsieur Bidon et Madame Bonnet s’occupaient de l’imprimante. Flaura est allée chercher une plaque de plastique très dure, qu’elle avait fabriquée au cas où elle en aurait besoin, un jour. Pour l’imprimante, il a déjà fallu prendre du papier et aussi, il fallait un graveur pour écrire sur le papier. Alors ils se sont mis à le construire.

Ca avance

Flaura et Vincent ont découpé des petits carrés dans le plastique dur et ont écrit les lettres de l’alphabet dessus.

Mais Monsieur Bidon et Madame Bonnet n’arrivaient pas à faire le bout de graveur pointu, donc il fallait demander de l’aide à Flaura. Elle a fabriqué un couteau, très pointu, vite fait bien fait, pour tailler le bout du graveur.

Flaura est retournée avec Vincent pour écrire les derniers chiffres et flèches du clavier.

Monsieur Bidon et Madame Bonnet ont réfléchi à quelle sorte de gros plastique ou de caoutchouc il fallait pour cacher le graveur. Ils ont choisi du caoutchouc. Flaura leur en a passé, elle en avait plein. Monsieur Bidon et Madame Bonnet ont taillé la forme dans le caoutchouc, ils l’ont mis autour du graveur et c’était bon pour l’imprimante !

4

C’est la fin !

Vincent et Flaura eux aussi venaient de terminer le clavier. Maintenant il ne manquait plus que l’écran. Flaura a proposé de tous s’y mettre parce que l’écran, c’est plus gros et qu’ils iraient plus vite à quatre. Ils étaient d’accord. Monsieur Bidon était chargé de découper dans du verre la taille exacte pour l’écran. Madame Bonnet elle, était chargée de faire le dessus de l’ordinateur et de le peindre de la couleur préférée de Vincent, c'est-à-dire le vert. Vincent devait faire les côtés de l’ordinateur, il les voulait en vert aussi. Flaura voulait faire le derrière de l’ordinateur, en vert, toujours et encore et les fils électriques. Ca va, ils étaient bien organisés. Madame Bonnet, ça allait, Monsieur Bidon avait un peu de difficultés pour peindre parce qu’il avait un petit pinceau, mais il en a pris un plus gros. Flaura, c’était un peu compliqué c qu’elle avait à faire, mais elle se débrouillait .

Le début du bonheur

Ils se sont couchés, la nuit s’est bien passée. Le lendemain, il fallait que Flaura regarde si tout le monde avait bine fait ce qu’il avait à faire. Elle avait juste à ajouter quelques détails mais, dans l’ensemble, ils s’étaient quand même débrouillé à merveille. Flaura leur a proposé de rester pour manger à midi chez elle. Ils n’avaient rien contre ça. Ils ont mangé du poulet et des frites, ils ont bien aimé.

Flaura aimait bien Vincent et Vincent vice versa. Elle a demandé à Vincent s’il voulait venir habiter avec elle. Vincent était d’accord. Il a demandé à Monsieur Bidon et Madame Bonnet  qu’ils aillent chercher ses affaires chez lui, qu’ils les lui amènent et en échange, il leur a donné son ancienne maison. Ils étaient très contents, donc, d’accord et tout le monde était heureux et fier de soi-même.

Fin

Posté par sosogruyer à 18:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]